• La vie au ranch

    Reprenons les choses où nous les avions laissées : en pleine hormonothérapie.
    Le torse de l'homme de l'Ouest a besoin de douceur sous son rude manteau de laine. Point de Negroni ici, mais développement d'un patron de chemise (eh oui, encore une).

    Voici quelques années, j'avais acheté une chemise d'homme dégriffée sur un vide-grenier à cause de sa prestigieuse couleur "bleu interne" (elle a un peu perdu de sa superbe au fil des lavages). Elle m'allait pile poil mais les coutures n'étaient pas de très bonne qualité. Au fur et à mesure des portages, j'ai pu me rendre compte à quel point sa coupe met le corps en valeur de façon différente de mes chemises habituelles.

    La vie au ranch

      - Elle est droite avec une léger rapprochement de la ligne de côté au niveau de la taille.
      - Les épaules sont plus longues, moins pentues, et l'emmanchure plus vaste.
      - Il n'y a pas d'empiècement au dos ni de relarge, ce qui n'entrave pas pour autant les mouvements.
      - Pas de patte de boutonnage mais une parementure.
      - Le bassin est cintré.
      - L'ourlet du bas est droit.
      - Les manches sont très longues.

    Curieuse de découvrir les secrets de cette chemise et de la reproduire avec le coupon à carreaux préattribué, j'ai d'abord construit un fond de base de corsage sans pinces en taille 38, puis son élargissement en base corsage, puis j'ai minutieusement reporté les mesures prises sur la chemise pour tracer le patron final en gardant la même ligne de dessous de bras. La pointe des épaules est montée...très haut. J'ai donné 3cm en plus pour le tour de bassin qui était juste et remonté un peu la ligne de taille. Ensuite, manches liquette (celles avec une faible hauteur d'emmanchure) plus courtes de 6cm et col simple (avec le pied incorporé dans la construction).

    La vie au ranch


    La découpe du tissu m'a bien pris 2 heures, étant donnée la combinaison {carreaux + largeur de carreaux inégale (arghhh !!) + laize 80cm (gnééé ???) + longueur pas tout à fait suffisante + marges de couture non-incluses + nappe en dessous à ne pas découper}

    La vie au ranch


    L'avantage d'avoir un modèle est que cela m'a bien simplifié la tâche pour savoir où j'allais mettre du thermocollant et organiser les étapes de montage.

    Je me suis gourée dans le montage de mes parementures devant (à 22h on est bien trop sûr de soi), j'ai réparé le lendemain mais du coup le côté de col avec thermocollant se retrouve en dessous. Je vais bien voir si c'est si grave que ça.
    Les coutures internes sont rabattues (je hais cordialement les coutures anglaises) (et d'ailleurs la similitude de l'aspect envers-endroit avec les coutures rabattues est à l'origine de la méprise de 22h) (j'adore les parenthèses). Comme j'avais oublié mes lunettes à Paris, j'ai fini par avoir les yeux sur les rotules au énième bouton à coudre...
    J'ai reproduit le même type de patte de boutonnage en une pièce que sur la chemise originale.

    La vie au ranch

    La vie au ranch

    La vie au ranch

    La vie au ranch


    Les manches sont un centimètre trop courtes cette fois, et le bassin ma foi n'a rien de trop. Tout le reste est validé. Y compris par ma mère : "Ah, elle a les épaules larges ta chemise, c'est une comme ça qu'il me faut ! Parce que dans l'autre je suis trop engoncée." Tu m'étonnes, John ! L'"autre" étant une adaptation de celle-ci.

    La coupe élancée et très pratique promettent donc cette nouvelle chemise à un bel avenir et une petite descendance.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 16:03
    Mathurine

    J'adore!!!! Une chemise dite d'homme au seyant très féminin ...un rêve!

    2
    Mardi 4 Février 2014 à 22:45
    Rose

    Vraiment très jolie, très bien faite !

    Pour le  col, je mets toujours le thermocollant sur le col du bas, comme ça si ça "bubulle" au lavage, ça ne se voit pas trop. 

    3
    Mercredi 5 Février 2014 à 22:29

    Oui c'est plus prudent. D'ailleurs ce thermocollant m'a fait une attaque de pemphigoïde bulleuse au premier lavage : cols et poignets étaient thermocollés à l'intérieur, ouf, mais pour les pattes et les rabats de poches qui l'étaient à l'extérieur, même avec un gros coup de fer je n'ai pas pu récupérer la netteté d'avant.

    La prévisibilité du comportement des thermocollants est encore obscure pour moi...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :